En tête A voix autre
RECHERCHER

Cont@cter A voix autre
Accueil du site > A VOIX AUTRE > A VoixAutre n°20 - Printemps 2010
Article publié le 22 mars 2010.



PRESENTATION

Une voix sans maître

Où trouver « A voix autre »
Exemplaire gratuit et abonnement

Des bras, des plumes et quelques kopecks


EDITO

A l’heure des études sociologiques, des sondages, des technologies de l’information reines, du consulting hors de prix, j’en passe et des meilleurs, il est quand même désolant de constater à quel point la soupe tiède qu’on nous sert à longueur de semaines de 5 jours de travail (que nous en ayons -encore- un ou non) est systématiquement la même. Il est quand même pénible de constater que les pourfendeurs de changement et d’une véritable évolution de la société – la classe dirigeante, sa finance, sa presse et sa police - ne font pas le moindre effort pour nous garder sur les bancs de rameurs de leur galère. Il est extrêmement frustrant de n’avoir toujours que le même discours lénifiant à remettre en cause. Et quoi, nous ne vaudrions pas mieux qu’une légère remise au goût du jour quand le besoin s’en fait sentir ?

Il faut croire que non ! Il faut croire que le rouleau compresseur capable de blanchir un énième coup d’état en Amérique latine, une « guerre sainte » ou une autre crise financière, s’accommode fort bien de la misère de sa rhétorique parce qu’elle lui suffit amplement à aplatir tout sur son passage. Il y a bien longtemps que par chez nous, on n’a pas dépavé les rues pour ériger des barricades ! Et sans doute que le même discours inlassablement répété, s’il n’agace pas, endort, d’où sa force. Mais il faut être juste. Si la forme change peu, le fond s’améliore. En effet, tous les efforts convergent vers un total contrôle en amont de chacun afin de prévenir les dérapages et gare à qui n’avale pas la soupe.

Mais y a-t-il vraiment des gens que ça agace ? Et oui ! Toutes celles et ceux qui sont montrés du doigt. Toutes celles et ceux contre qui tous les moyens sont bons, y compris le mépris le plus total pour les lois érigées pour le soi-disant bien commun. Car bien souvent, ils montrent le mauvais exemple, ils montrent par leur mode de vie, leurs prises de positions et leurs actions que la fin de l’histoire n’est pas encore arrivée. Ces empêcheurs de penser en rond tiennent tant que faire se peut ou jusqu’à ce que leur mauvais exemple risque de faire tache d’huile. Alors le rouleau compresseur ressort, discrédite, bâillonne, criminalise et interdit ces odieux foutriquets. Mais on en entendra véritablement parler que s’ils sont suffisamment « gros » et donc utiles pour épicer un peu la soupe, mais pas trop.

Alors avant qu’on n’en puisse plus, « A Voix Autre » collabore ! Collaboration avec « Black Flag » présenté dans le numéro précédent ainsi qu’avec Léo dont on apprécie la finesse du trait et de l’esprit. « A Voix Autre » collabore pour être plus gros, pour gagner plus de part de marché ou absorber ses « concurrents » ? Non, mais tout simplement en espérant si possible faire un peu plus de bruit et surtout parce qu’on préfère être mal accompagné que seul.

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

LIVRES PRESENTES DANS CE NUMERO

 TOUS LES NUMEROS

  1     2     3     4     5     6  
  7     8     9     10     11     12     13     14     15     16          
  13     14     15     16                 19     20          


VISITE PAR SUJETS


Associations
Courant de pensée & Religion
Ecologie
Economie & Société
Localisation
Lutte & Action
Politique
Soutien
Version papier


VISITE PAR RUBRIQUES


A VOIX AUTRE
AGENDA
ARTICLES
BREVES
CAMPAGNES PERMANENTES
DANS LA POCHE GAUCHE
MEDIAS LIBERTAIRES
PRESENTATION
Soutiens & actions
UNE


5 DERNIERS ARTICLES PUBLIES SUR LE SITE

* Carte Blanche - Papa Becaye Ba, 22 ans, fruit étrange
* Prix Littérature Vieillesse 2011
* Enjeux d’un traité international sur le commerce des armes conventionnelles
* Libye : NON à la guerre humanitaire !!!
* Les marchands d’armes, de braves petits épiciers comme les autres ?