En tête A voix autre
RECHERCHER

Cont@cter A voix autre
Accueil du site > A VOIX AUTRE > A voix autre n°12 - Hors série n°1 - Eté 2007
Article publié le 15 juillet 2007.



PRESENTATION

Une voix sans maître

Où trouver « A voix autre »
Exemplaire gratuit et abonnement

Des bras, des plumes et quelques kopecks


EDITO

Des technologies au service de la surveillance

Les moyens de surveillance et de contrôle de la population ne cessent de croître, du téléphone portable en rue aux drones dans le ciel. Ces dispositifs se mettent en place dès l’école avec des bornes biométriques… Une aurore nouvelle grandit à l’horizon et la couleur du soleil nous inquiète. « A voix autre » s’est donc penché sur les différentes technologies susceptibles d’être mises au service d’une société totalitaire, que l’écrivain George Orwell a prophétisé en 1949 dans son célèbre roman : « 1984 ». Le « Big Brother » omnipotent et omniscient dénoncé par Orwell a bien des facettes. Il y a beaucoup de choses à dire. Ce numéro d’été d’ « A voix autre » passe uniquement et rapidement en revue certaines technologies méconnues malgré leur présence dans le domaine public et la menace qu’elles font peser sur les droits humains.

LIVRES PRESENTES DANS CE NUMERO


Collectif - La tyrannie technologique

 TOUS LES NUMEROS

  1     2     3     4     5     6  
  7     8     9     10     11     12     13     14     15     16          
  13     14     15     16                 19     20          


VISITE PAR SUJETS


Associations
Courant de pensée & Religion
Ecologie
Economie & Société
Localisation
Lutte & Action
Politique
Soutien
Version papier


VISITE PAR RUBRIQUES


A VOIX AUTRE
AGENDA
ARTICLES
BREVES
CAMPAGNES PERMANENTES
DANS LA POCHE GAUCHE
MEDIAS LIBERTAIRES
PRESENTATION
Soutiens & actions
UNE


5 DERNIERS ARTICLES PUBLIES SUR LE SITE

* Carte Blanche - Papa Becaye Ba, 22 ans, fruit étrange
* Prix Littérature Vieillesse 2011
* Enjeux d’un traité international sur le commerce des armes conventionnelles
* Libye : NON à la guerre humanitaire !!!
* Les marchands d’armes, de braves petits épiciers comme les autres ?